• Vincent Jacques

Hors-série Le Point sur le latin et le grec

Mis à jour : mars 3

Extrait :


"Les références culturelles à l'Antiquité sont partout, y compris là où on les y attend le moins. Mythologie, ­locutions, héritage linguistique, rhétorique… Sans connaître a minima quelques notions de ces langues anciennes et des références qui y sont associées, difficile d'être à la page. Pourtant, elles ont bien failli disparaître : pendant près de trois mille ans, elles ont été chahutées par les conquêtes et les civilisations qui leur ont succédé. Mais elles ont résisté. La culture antique est comme notre capi­tale : « Fluctuat nec mergitur » ( « Battue par les flots, mais ne sombre pas »).


En résumé :


Le coronavirus qui nous obsède depuis un an ? Un terme d’origine latine. La langue des personnages romains dans la série Barbares de Netflix ? Du latin. Tout comme celle du Petit Nicolas, qui lance désormais un amboyant « Glaucops est ! » (« C’est chouette », en latin dans le texte). Harry Potter ? Traduit lui aussi en latin et en grec, mais surtout pétri de références antiques. Et quid des vestales de la maison de haute couture Fendi qui défilent sur le mont Palatin à Rome, de Beyoncé qui réinterprète Alexandre le Grand dans un clip ou du surnom de notre président, Emmanuel «Jupiter» Macron ? Les références culturelles à l’Antiquité sont partout, y compris là où on les y attend le moins.

Les déclinaisons, si emblématiques du cauchemar des apprentis latinistes et hellénistes, ne sont pas un obstacle. Soyez curieux, et la corne d’abondance des plaisirs de l’Antiquité ne se tarira jamais. Longue vie aux langues mortes !


Magazine disponible ici : https://boutique.lepoint.fr/latin-et-grec-le-guide-pour-apprendre-a-tout-age-1659




6 vues0 commentaire